Le 3D-MOT: un outil d’entraînement perceptivo-cognitif pour les professionnels de la sécurité publique

Date

Les policiers et les pompiers sont des professionnels qui ont besoin d’une capacité perceptivo-cognitive supérieure à la moyenne pour performer au plus haut niveau. Cette faculté, reflétée sur le terrain par la vision et l’intelligence de jeu des professionnels, permet d’extraire l’information clé de la scène visuelle. Les entraînements cognitifs sportifs sont conçus pour améliorer divers aspects de la performance athlétique non seulement sur le plan psychologique (contribuant au développement de la confiance en soi, de la motivation, de la force mentale, de la gestion du stress et de l’anxiété pré-compétition), mais aussi pour améliorer les compétences techniques dans diverses situations sportives (agilité).

Des études ont rapporté que l’expertise perceptivo-cognitive peut également se refléter hors de ce contexte, lors d’activités du quotidien par exemple. Les récentes théories entourant la capacité plastique du cerveau ont amené les chercheurs à développer des outils pour entraîner les capacités perceptivo-cognitives des professionnels afin de les rendre plus performants sur le terrain. Ces méthodes sont la plupart du temps contextuelles à la discipline visée. Cependant, un nouvel outil d’entraînement perceptivo-cognitif, nommé 3-Dimensional Multiple Object Tracking (3D-MOT) et dénué de contexte sportif, a récemment vu le jour et a fait l’objet de recherches.

Un des objectifs de ces recherches était de mettre en évidence l’expertise perceptivo-cognitive spécifique et non-spécifique chez des professionnels lors d’une même étude. Les chercheurs ont évalué la perception du mouvement biologique chez des policiers et des non-professionnels dans une salle de réalité virtuelle. Les professionnels étaient systématiquement plus performants en termes d’efficacité et de temps de réaction que les novices pour discriminer la direction du mouvement biologique lors d’un exercice spécifique de police (tir) mais également lors d’une action issue du quotidien (marche). Ces résultats signifient que les professionnels possèdent une meilleure capacité à percevoir les mouvements biologiques humains effectués par les autres. La pratique de la police semble donc conférer un avantage fondamental qui va au-delà des fonctions spécifiques à la pratique d’un métier. Ces découvertes sont à mettre en parallèle avec la performance exceptionnelle des professionnels dans le traitement de scènes visuelles dynamiques et également dénuées de contexte professionnel. Des policiers ont surpassé des novices dans le test de 3D-MOT qui consiste à suivre des cibles en mouvement et stimule les capacités perceptivo-cognitives. Leur vitesse de suivi visuel ainsi que leur faculté d’apprentissage étaient supérieures.

Il est important de noter que les entraînements cognitifs doivent être adaptés aux besoins spécifiques des professionnels et à leur environnement de travail.

Un centre d’entraînement et de formation polyvalent mixte pour les policiers et les pompiers verra le jour à Québec, au Canada, pour répondre à ces besoins. Ce centre permettra aux différents services de répondre aux obligations légales en matière de formation et offrira des salles de formation, des salles de tirs, de l’équipement pour l’entraînement des pompiers, mais aussi un circuit routier pour de l’entraînement et de la formation à longueur d’année. Les professionnels pourront ainsi s’entraîner dans un environnement similaire à celui de leur travail, ce qui leur permettra de mieux se préparer aux situations auxquelles ils sont confrontés dans leur travail quotidien.

Autres
articles